Services civiques

Votre mission service civique avec le CDOS Savoie

Le CDOS Savoie a reçu un agrément d’intermédiation de la part de la SDJES 73. Ainsi, ce dernier est reconnu comme organisme pouvant effectuer des « mises à disposition » de volontaires au sein des associations sportives du territoire.

Ce service est notamment destiné aux associations qui n’oseraient pas entreprendre les démarches liées à la demande d’un agrément propre.

Nous vous accompagnerons alors notamment de manière particulièrement attentive à la rédaction de votre mission ainsi qu’à la recherche de votre futur jeune volontaire.

Génération 2024 - Sport - Jeux Olympique - PARIS2024

La promotion Service civique "Génération 2024 "

Le contexte : Les Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 représentent une occasion unique de mettre le sport au service d’objectifs sociaux et environnementaux. Pour atteindre ces objectifs, l’Agence du Service Civique, Paris 2024 et le Comité National Olympique et Sportif Français (CNOSF) ont l’ambition de faire bénéficier à 10 000 volontaires par an des missions labélisées « Génération 2024 ».

Le programme de Service Civique « Génération 2024 » vise à développer l’engagement citoyen des jeunes sur des missions en faveur de l’impact social et environnemental du sport, dans la perspective des Jeux Olympiques et Paralympiques qui se dérouleront prochainement en France.

Ces missions de Service Civique permettront aux organismes et aux jeunes engagés de faire partie de la communauté Paris 2024 et de véhiculer les valeurs de l’olympisme, de contribuer à l’héritage des Jeux et d’être au contact des populations afin de développer ou de renforcer les actions que les structures mènent dans leur territoire auprès des populations.

Charte de qualité “Génération 2024”

Devenir volontaire sur une mission de Service Civique « Génération 2024 », c’est devenir un ambassadeur de l’esprit olympique et paralympique, des valeurs civiques et citoyennes du sport. C’est également s’engager, pendant  9 mois (septembre 2022 – juin 2023), en faveur de l’héritage des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024.

  • Participer à des actions d’éducation par le sport, qui promeuvent l’esprit olympique et paralympique et les valeurs civiques et citoyennes de la pratique sportive ;
  • Contribuer à des projets favorisant la découverte et l’accès aux pratiques sportives des publics éloignés de celles-ci, en allant à leur rencontre et en facilitant leur engagement dans ces pratiques ;
  • Apporter un soutien aux actions en faveur d’une pratique du sport excluant les incivilités, les violences et les comportements contraire à son esprit ;
  • Agir en faveur de l’égalité femme-homme dans le sport et de la promotion de la pratique féminine ;
  • Contribuer à la dimension sociale, solidaire et citoyenne du sport : participer à des actions utilisant le sport comme vecteur d’intégration et d’insertion pour toutes les catégories de population exposées à des facteurs d’exclusion ;
  • Mobiliser le sport comme vecteur d’éducation pour tous, en mettant par exemple en place des actions d’éducation populaire ou une aide à l’accompagnement scolaire des jeunes pratiquants ;
  • Contribuer à la prise en compte des enjeux environnementaux et à la transition écologique ;
  • Favoriser le développement du sport santé.
  • Vous pouvez retrouver le référentiel des missions acceptées > ici 

De nombreuses structures sont éligibles à l’accueil de volontaires en Service Civique sur des missions labélisées « Génération 2024 » : les acteurs du mouvement sportif (clubs et associations sportives, fédérations et comités locaux, organisations sportives et organes déconcentrés), les écoles et établissements scolaires, les collectivités territoriales mais également les structures d’éducation populaire, les associations et l’ensemble des acteurs engagés dans le champ « Sport et société ».

Pour redonner un sens au Service Civique, le CDOS a souhaité mettre en place une promotion Service Civique labellisée « Génération 2024 ». Le but étant de redonner un sens aux valeurs du sport, profiter du sport pour redonner un esprit de groupe et une cohésion d’équipe pour ces 20 jeunes.

A ce titre, plusieurs choses vont être mises en place pour favoriser la cohésion pendant ces 9 mois de contrat :

  • Une soirée de cohésion par trimestre : rencontre sportive locale, rencontre avec des SHN, des STAFF technique, etc… ;
  • Participation à des formations dispensées par des professionnels : diététique et nutrition sportive, préparation mentale du sportif, strapping, k-tapping (1 tous les 2 mois) ;
  • Echanges des jeunes entre eux sur leur expériences respectives : possibilité de faire des rencontres entre structure d’accueil ;
  • L’accès à des contenus et des évènements de la communauté Paris 2024 : des rencontres présentielles ou virtuelles avec des membres de la communauté Paris 2024 (professionnels, athlètes, personnalités) ;
  • Possibilité pour les jeunes volontaires de valoriser cette expérience dans leur candidature au programme de volontaires des Jeux de Paris 2024.

La reconnaissance du Service Civique dans le cursus universitaire

Il est tout à fait possible de s’engager dans une mission de Service Civique tout en poursuivant ses études dans l’enseignement supérieur, tant que ces activités demeurent compatibles en termes d’emploi du temps. Plusieurs mesures sont mises en place afin de favoriser cet engagement des étudiants en Service Civique. Elles permettent d’aménager le temps de mission de Service Civique et celui des études, de bénéficier d’une majoration de l’indemnité de Service Civique pour les étudiants boursiers (quel que soit l’échelon de bourse) et de faire reconnaître et valoriser un engagement de Service Civique dans le cursus universitaire.

Une mission de Service civique ne peut en aucun cas remplacer a priori un stage. Un service Civique n’est pas un stage et une mission de Service Civique ne peut pas s’y substituer. Les deux dispositifs ont des raisons d’être qui leur sont propres et des objectifs clairement distincts.

Le service civique ouvre droit à un régime de protection sociale financé par l’Etat.

Créé par la loi du 10 mars 2010, le Service Civique a pour ambition de permettre à tous les jeunes qui le souhaitent, de 16 à 25 ans et jusqu’à 30 ans pour les jeunes en situation de handicap, de s’engager au service d’une mission d’intérêt général. Le Service Civique est ouvert à tous les jeunes sans condition de diplôme ou d’expérience préalable, pour des missions en faveur de l’intérêt général. L’Agence du Service Civique (ASC) est responsable du pilotage et du déploiement du Service Civique, sous la tutelle du ministère de l’Éducation nationale, de la Jeunesse et des Sports.

Pour rappel, les missions proposées aux volontaires au sein des structures d’accueil sont complémentaires de celles des salariés, des bénévoles et des stagiaires et ne peuvent s’y substituer. Les activités des volontaires en Service Civique ne peuvent pas relever d’une profession réglementée (encadrement d’une pratique sportive, chargée de communication, chargée de développement par exemple). Elles ne peuvent être indispensables au fonctionnement habituel des organismes. Elles permettent de proposer des actions socialement innovantes et de nouvelles façons d’intervenir au profit des bénéficiaires de l’organisme d’accueil.

Les volontaires ne pourront pas mener des missions dont l’objectif est de :

  • Accompagner la reprise et relancer l’activité d’une structure sportive après la crise sanitaire et/ou une longue période de fermeture ;
  • Développer le nombre d’adhérents, de licenciés ou de bénévoles, notamment en améliorant la communication et la visibilité de la structure ;
  • Accompagner la professionnalisation, la formation ou la digitalisation des structures sportives.

Le CDOSS vous facture son service de mise à disposition 60 euros par mois. C’est le seul coût que votre association devra engager dans le cadre de l’accueil d’un volontaire, les frais de défraiement du jeune étant à la charge de l’Etat.

Le Service Civique ouvre droit à une indemnité financée par l’Etat de 473,04 euros net par mois quelle que soit la durée hebdomadaire du contrat

En plus de ces 473,04 euros, vous pouvez percevoir une bourse de 107,68 euros si : 

  • Vous êtes bénéficiaire du revenu de solidarité active (RSA) au moment de la signature du contrat de Service Civique ou si vous appartenez à un foyer bénéficiaire du RSA ;
  • Vous êtes titulaire d’une bourse de l’enseignement supérieur du 5ème, 6ème ou 7ème échelon au titre de l’année universitaire en cours. Ce critère ne vous concerne donc que si vous poursuivez vos études en même temps que votre mission de service civique.
  •  

En plus de ces 473,07 euros, vous percevez une indemnité de 107,58 euros de la part du CDOSS en qualité d’intermédiaire. 

S’engager en tant que volontaire en Service Civique implique que vous soyez impliqué et présent lors des différentes journées ou rendez-vous qui vous incombent.

  • Participation à deux journées de Formation Civique et Citoyenne sur des thématiques liées au domaine sportif (valeurs du sport, valeurs de l’olympisme et citoyenneté, métiers du sport, prévention des violences sexuelles dans le sport, sport santé, sport handicap, etc…) ;
  • Une journée de formation aux premiers secours (PSC1) ;
  • Un bilan mensuel avec le tuteur et le CDOSS pendant 9 mois ;
  • Un bilan mi-parcours et un bilan final ;
  • Une visite en structure durant l’année par un salarié du CDOSS pour rencontrer le volontaire sur le terrain.

Pour être tuteur, il faut être une éducateur sportif, titulaire d’une carte professionnelle en vigueur, ou bien être un bénévole pouvant justifier de 5 ans d’expérience ou de bénévolat dans une association sportive.

S’engager à accueillir un involontaire en Service Civique implique que vous soyez présent quotidiennement pour son accompagnement. Vous vous engagez à leur fournir des missions de qualités et conformes au référentiel « Génération 2024 ».

Vous devez :

  • Participer à une journée de formation tuteur ;
  • Participer au bilan mensuel avec le volontaire et le CDOSS pendant 9 mois ;
  • Participer au bilan mi-parcours et bilan final ;
  • Être présent lors de la visite annuelle en structure.

Contacts

CDOS

Maison des sports

Delphine Jouffre

Assistante administrative de formation